Imprimer

Une version virtuelle réussie du concours de cas virtuel InnoHub La Centrale organisé par le Cégep à Terrebonne

2021-03-31

Le Cégep à Terrebonne organisait, le samedi 27 mars dernier, une version virtuelle de son concours de cas annuel. Destiné aux étudiants du collégial ayant une passion pour l’entrepreneuriat, le Défi entrepreneurial InnoHub La Centrale 2021 a permis à 10 équipes de s’illustrer.

Après une première édition réussie en 2019 et une édition 2020 annulée en raison de la pandémie, Yanick Brouillette, enseignant en Techniques de comptabilité et de gestion et responsable du projet, s’est retroussé les manches pour organiser une édition complètement virtuelle avec l’aide de son collègue Jean Taupier. Au total, près d’une cinquantaine de personnes ont participé à l’événement (participants, accompagnateurs, bénévoles, enseignants et juges).

L’étude de cas de cette année concernait RochaliaBio, une entreprise locale. La Dre Mounira Benamer propriétaire de la compagnie RochaliaBio figurait d’ailleurs sur le panel de juges en compagnie de Catherine Marcotte CPA de l’UQTR à Terrebonne et Jonathan Riendeau chargé de projet Innohub La Centrale. Les participants devaient mettre en valeur leur capacité analytique, leur côté rationnel et leur sens critique des affaires pour résoudre la problématique d’une entreprise existante et proposer des solutions optimales et dynamiques au jury composé d’experts et de gestionnaires chevronnés. Les cégeps de Joliette, Ahunstic, de l’Abitibi-Témiscamingue et d’André-Grasset ont notamment mis la main sur les différentes bourses remises (3 premières positions, ainsi que meilleure oratrice et meilleur orateur).

Cet événement a été rendu possible grâce au soutien de divers commanditaires : la Fondation du Cégep à Terrebonne, l’association étudiante du cégep, InnoHub La Centrale, l’Ordre des comptables professionnels agréés du Québec (CPA) et l’Association des clubs entrepreneurs des étudiants du Québec (ACEE).

« Je suis très fier que le Cégep à Terrebonne et le département de Techniques de comptabilité et de gestion aient pu offrir une activité entrepreneuriale aussi intéressante et stimulante aux étudiants. Cette édition virtuelle était certes bien différente, mais je suis très fier de notre événement et surtout de tous les étudiants qui ont participé et qui nous ont démontré l’étendue de leur talent et de leurs compétences. Je tiens aussi à remercier l’ensemble de nos partenaires qui ont répondu à notre appel et qui ont sauté à pieds joints dans l’aventure », souligne Yanick Brouillette, responsable du projet.