Imprimer

Prix collégial du cinéma québécois : une éclatante 7e participation pour le Cégep régional de Lanaudière à L'Assomption

2019-04-11

Le Cégep régional de Lanaudière à L’Assomption a participé, pour une 7e année, aux délibérations nationales du Prix collégial du cinéma québécois (PCCQ). Cette année, le cégep était représenté par Philippe Bilodeau, étudiant en Sciences de la nature.

Plus de 1 100 étudiants de 51 cégeps à travers le Québec ont pris part aux visionnements des films et 700 d’entre eux ont vu chacun des cinq en lice, obtenant ainsi la possibilité de voter pour identifier leurs coups de cœur. Le Cégep à L’Assomption était le cégep avec le plus de participants : 139 étudiants ont visionné un ou plusieurs films, dont 101 d’entre eux qui ont vu les cinq et qui ont pu prendre part au vote national! Pour l’édition 2019, quatre longs métrages de fiction et un documentaire ont été soumis à l’appréciation des collégiens.

C’est notamment dans le cadre du cours de français et d’Arts, lettres et communication que les étudiants étaient invités à participer. « Avec cette activité, mes étudiants sortaient de leur zone de confort. Je souhaitais leur faire vivre des soirées de projection en groupe, les amener à réfléchir sur les films nommés, à discuter et surtout à critiquer un cinéma qu’ils n’ont pas l’habitude de voir », affirme Josianne Rey, enseignante en français et coorganisatrice de l’événement à L’Assomption. « Les films n’étaient pas toujours faciles à regarder, mais ils offraient tous une chance à chaque étudiant de plonger dans la discussion et dans l'échange, de sortir de sa solitude pour exprimer ses réserves, ses adhésions, pour se définir un peu mieux, finalement, et agrandir du même coup son monde en entrant dans l’imagination de créateurs québécois », ajoute son collègue Xavier Martel, aussi coorganisateur.

Après les visionnements et les débats enflammés dans tous les cégeps participants, les représentants étudiants de chaque collège se sont réunis à Montréal pour déterminer le film gagnant. Philippe Bilodeau était parmi eux : « C’était beau de voir 51 personnes qui ne se connaissent pas du tout à la fois tenter de défendre haut et fort leurs films préférés… et apprendre à se connaître les uns les autres! », a-t-il déclaré à la sortie des délibérations. Il devait y défendre les deux coups de cœur de L’Assomption : Happy Face et Chien de garde. Selon Luc Grenier, enseignant en Arts, lettres et communication et troisième coorganisateur, « les deux films ont intensément touché les étudiants en raison de leur grande humanité et de leur haut niveau de réalisme, ils ont bien compris qu’il se fait du grand cinéma au Québec! ». C’est finalement Happy Face, d’Alexandre Franchi, qui a remporté le prix dès le premier tour des délibérations.

À propos du PCCQ
Le Prix collégial du cinéma québécois est une fête du cinéma québécois vécue à travers toute la province, dans chacun des cégeps participants, avec pour point culminant la désignation d’un roi de la fête, un film élu entre cinq comme étant le préféré des cégépiens! Le prix est né en 2012 de l’initiative de professeurs de cégep désirant partager leur passion du cinéma québécois.