Imprimer

Les étudiants du Cégep à L'Assomption et du Cégep à Terrebonne relèvent le défi lancé par Pierre Lavoie!

2018-05-17

C’est le week-end dernier qu’avait lieu la 10e édition de La course, cégeps et universités organisée sous l’égide du Grand défi Pierre Lavoie (GDPL).

Au total, plus de 65 coureurs ont représenté avec brio le Cégep à L’Assomption et le Cégep à Terrebonne en relevant le défi de courir à relais les 270 kilomètres du périple.

Les étudiants-coureurs, accompagnés de membres du personnel du Cégep, se sont rendus vendredi soir à Québec, point de départ officiel de la course qui avait lieu tôt samedi matin. Les yeux brillants et remplis de fierté, les coureurs ont franchi le fils d’arrivée au stade olympique dimanche en début de soirée. Chaque participant a couru de façon intermittente plus de 35 kilomètres durant l’aventure.

La délégation du Cégep à L’Assomption en était à sa 5e participation à La course, cégeps et universités du Grand défi Pierre Lavoie. « Chaque année, c’est avec beaucoup de fébrilité et d’intensité que les étudiants du cégep partent pour le Grand défi. Ils se sont entraînés fort depuis plus de 4 mois pour arriver à ce point culminant, la course à relais de 270 km. Cette expérience unique marque leur passage au cégep, influence leurs parcours individuel et ajoute à leur expérience de vie », souligne Mathieu Joyal, conseiller à la vie étudiante – volet sports au Cégep à L’Assomption.

« Le Grand défi était pour moi une façon de repousser mes limites. Participer à cette course m’a permis d’aller chercher en moi des sentiments que je n’aurais jamais connu si je n’avais pas réalisé cet exploit. Après 38 km de course, 6 000 calories dépensées, l’euphorie était au rendez-vous au fil d’arrivée du stade olympique. C’était émouvant de voir les coureurs et leur famille les yeux dans l’eau, fiers de leur réalisation. Je repars avec plus qu'une médaille... avec de nouvelles amitiés et de saines habitudes de vie! », conclut Julien Franche-Desnoyers, étudiant en Techniques d’orthèses visuelles et coureur-ambassadeur du Cégep à L’Assomption.

Pour le Cégep à Terrebonne, qui comptait une étudiante non voyante parmi le groupe, il s’agissait d’une première participation à l’événement. « Nos étudiants étaient très fiers de faire partie de la première délégation du cégep et nous l’avons constaté tout le week-end. À chaque arrêt de l’autobus, nos étudiants sortaient massivement encourager les coureurs non seulement de notre collège, mais aussi des autres écoles. Il fallait voir leur sourire, même à 4 heures du matin, pour comprendre à quel point ils étaient heureux de pouvoir vivre cette expérience unique », souligne Maryna Laplante, responsable des sports au Cégep à Terrebonne.

Le GDPL, ça a été l’occasion pour moi de découvrir un monde à part à travers celui de la course. Ce que je retiens du défi, indéniablement, ce sont les personnes extraordinaires qu’il m’a fait rencontrer. Ces gens sont devenus, de kilomètre en kilomètre, de bons amis, ont su me soutenir à travers tous les aléas et, surtout, m’ont poussé à redécouvrir le sens du mot « persévérance », mentionne William Courchesne, étudiant en Sciences humaines, profil Monde et coureur porte-drapeau du Cégep à Terrebonne.

Rappelons que La course, cégeps et universités, qui n’a pas pour but de rassembler des athlètes, mais bien d’inciter les jeunes à adopter de manière durable de saines habitudes de vie, de bien manger et de bouger pour mieux vivre, a d’abord attiré plus de soixante étudiants à s’entraîner cet hiver.