Vous êtes ici

Imprimer

Agrandissement L'Assomption

Première pelletée de terre

Le directeur général du Cégep régional de Lanaudière, M. Marcel Côté, et le directeur du Cégep régional de Lanaudière à L’Assomption, M. Louis Gendron, accompagné de M. Pierre-Luc Bellerose, attaché politique de Mme Lise Thériault, vice-première ministre, ministre de la Sécurité publique et ministre de la région de Lanaudière, ont procédé le mardi 27 octobre, à la première pelletée de terre du projet d’agrandissement du Cégep régional de Lanaudière à L’Assomption.

 

Début des travaux

Le Cégep régional de Lanaudière à L’Assomption annonce que les travaux pour son projet d’agrandissement débutent officiellement aujourd’hui, le vendredi 28 août 2015.

La première étape est la coupe de trois arbres de taille importante, qui sont situés dans le périmètre de l’agrandissement. En préparation de ce chantier, une firme s’est assurée de sécuriser les lieux en installant des clôtures de chantier.

« Le bois de ces arbres sera récupéré afin de leur donner une deuxième vie dans notre projet d’agrandissement et les plus petits arbres seront tout simplement relocalisés ultérieurement. Bien entendu, nous aurions souhaité pouvoir tous les garder en place, mais il faut se rappeler que de permettre à de jeunes adultes d'étudier dans leur ville et leur région, c’est également du développement durable! », a affirmé monsieur Louis Gendron, directeur du Cégep régional de Lanaudière à L’Assomption.

Restez à l’affût, le Cégep tiendra les citoyens informés dans les prochaines semaines de l’évolution des travaux.

 

De nouvelles infrastructures

Lors d'une conférence de presse qui s'est tenue le 24 janvier 2014, le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie a confirmé l'agrandissement du Cégep régional de Lanaudière à L'Assomption et l'implantation du nouveau programme Techniques d'orthèses visuelles.

Pour plus de détails, consultez le communiqué de presse émis à ce sujet.

Sur la photo, dans l'ordre habituel : M. Pierre Vanier, attaché politique de M. Nicolas Marceau, ministre des Finances et de l'Économie, Mme Diane Gadoury-Hamelin, députée de Masson, M. Mathieu Traversy, député de Terrebonne, M. Scott Mckay, député de Repentigny, Mme Gabrielle Théroux, directrice du Cégep régional de Lanaudière à L'Assomption, M. Jean-Claude Gingras, maire de L'Assomption, M. Pierre Duchesne, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie, M. Marcel Côté, directeur général du Cégep régional de Lanaudière, Mme Lyne Arpin, attachée politique du député M. François Legault, chef de la Coalition Avenir Québec et M. Alexandre Martel, attaché politique de Mme Véronique Hivon, ministre déléguée aux Services sociaux et à la Protection de la jeunesse et ministre responsable de la région de Lanaudière.

Vous vous questionnez davantage sur le projet d'agrandissement du Cégep régional de Lanaudière à L'Assomption?

Nous vous invitons à consulter la foire aux questions afin d'en savoir plus!

Foire aux questions

Pourquoi agrandir le collège?
Le devis scolaire du collège était à sa construction de 1 270 étudiants. Au cours des années subséquentes, le nombre d’étudiants a augmenté et il devenait nécessaire d’avoir l’approbation du Ministère sur l’augmentation du devis scolaire. Le Ministère a accordé un devis de 1 645 étudiants. Cet écart entre le devis initial et le devis actuel motivait la décision du Ministère d’autoriser l’agrandissement du collège.

Quel est l’objectif de cet agrandissement?
L’objectif est d’offrir à la clientèle étudiante et au personnel les espaces physiques nécessaires pour étudier et travailler au Cégep. Lors de la première construction, les aires communes étaient prévues pour 1 270 étudiants. Les groupes actuels sont donc à l’étroit que ce soit à la cafétéria, à la bibliothèque ou au salon étudiant. L’agrandissement permettra de répondre de manière adéquate aux besoins de notre communauté en termes d’aires communes et d’espaces de travail pour l’ensemble du personnel. Il permettra d’offrir aux étudiants et au personnel des espaces physiques adaptés et ainsi améliorer la vie collégiale à L’Assomption.

Où sera effectué l’agrandissement?
Différents scénarios ont été envisagés pour la localisation des nouveaux espaces. L’agrandissement du Cégep aura finalement lieu à même les terrains du Cégep, c’est-à-dire sur le terrain donnant sur le boulevard L’Ange-Gardien.

Quels sont les coûts liés à cet agrandissement?
Le projet est de l’ordre de 13,5 millions de dollars incluant l’agrandissement du Cégep et l’implantation du programme Techniques d’orthèses visuelles.

Qui assumera ces coûts?
Lorsque le Ministère autorise un agrandissement lié au devis scolaire, il en assume les coûts.

Quels seront les impacts sur la ville de L’Assomption?
Les travaux auront un impact sur la circulation aux abords du collège. Il y aura cependant de nombreux avantages à cet agrandissement :

  • Répond au besoin des jeunes de la région qui veulent étudier près de leur domicile, qui ne veulent pas s’exiler
  • Sur le plan économique : en raison de la proximité du collège avec le centre-ville (retombées sur les commerces locaux en raison de la fréquentation des étudiants et du personnel)
  • Sur le plan culturel : le Cégep collabore à des projets avec la ville, les différents partenaires, le Théâtre, le Collège de L’Assomption. (importance de poursuivre et d’améliorer la présence du Cégep dans son milieu).

Quels sont les prochaines étapes du projet?
L’engagement des professionnels pour préparer les plans et devis qui seront présentés à la Ville par la suite.

Quand seront effectués les travaux d’agrandissement?
Les travaux débuteront le plus tôt possible. Comme le nouveau programme en Techniques d’orthèses visuelles sera implanté dès l’automne 2014, les locaux spécialisés requis pour ce programme devront être disponibles à l’automne 2015.

Est-ce que les plans d’agrandissement respecteront l’architecture de la ville de L’Assomption?
Le collège élaborera les plans d’agrandissement en s’assurant de respecter les normes et critères du Service d’urbanisme de la ville de L’Assomption.

Cet agrandissement permettra-t-il au Cégep d’offrir plus de services aux citoyens de L’Assomption?
Oui. D’abord, le Cégep projette de mettre sur pied une clinique-école pour les étudiants en Techniques d’orthèses visuelles. Cette clinique-école servira de lieu de stage aux étudiants en plus de permettre aux citoyens de L’Assomption d’obtenir des soins optiques et de fabrication de lunettes à moindre coût.

Est-ce que plus de programmes seront offerts?
L’agrandissement permettra d’offrir un nouveau programme, Techniques d’orthèses visuelles. D’ailleurs, la construction d’une clinique-école dédiée à ce programme est planifiée dans cet agrandissement. Toutefois, l’objectif de cet agrandissement demeure le suivant : assurer aux étudiants et au personnel les espaces physiques adéquats pour étudier et travailler au Cégep.

Est-ce que des stationnements seront ajoutés?
Selon les prévisions, la clientèle du Cégep devrait rester stable au cours des prochaines années. L’ajout d’espaces de stationnement n’est donc pas envisagé. Toutefois, nous sommes en pourparlers constant avec la ville concernant le stationnement dans les environs du Cégep et le transport en commun. Le circuit des autobus a d’ailleurs été revu pour tenir compte de l’horaire des cours au Cégep et ainsi favoriser l’utilisation du transport collectif par les étudiants et les membres du personnel. De grands efforts sont aussi consentis par le collège pour faire la promotion du co-voiturage, du transport en commun ainsi que du transport actif tel que la bicyclette et/ou la marche.

Est-ce que cet agrandissement aura un impact sur la tenue de festivités au centre-ville de L’Assomption tels que le Marché de Noël?
Les résidents de L’Assomption peuvent être rassurés, le Cégep a à cœur la tenue des festivités comme le Marché de Noël au centre-ville et travaille d’ailleurs en partenariat avec les services de la Ville sur ces événements. Une place sera toujours conservée pour la tenue de ces festivités.